Dent nécrosée : que faire ?

Dent nécrosée guide & conseils santé dentaire

Comment réagir en cas de nécrose dentaire ?

question réponse dentiste

La nécrose dentaire est un phénomène qui inquiète en raison de son caractère irréversible. La dent se mortifie en effet peu à peu et de manière irrémédiable. La dévitalisation est alors la solution la plus adaptée pour conserver une bonne hygiène dentaire.Nous vous proposons donc de faire le point sur cette pathologie bucco-dentaire.

Qu’entend-on par dent nécrosée ?

On appelle dent nécrosée, une dent mortifiée en raison de la destruction prématurée de la pulpe dentaire, la partie située à l’intérieur de la dent qui abrite les nerfs dentaires, les vaisseaux lymphatiques et surtout les vaisseaux sanguins, qui sont en charge de la vascularisation des cellules de la dent.

Quelles sont les causes d’une dent nécrosée ?

Une dent morte est généralement la conséquence :

  • D’une carie sévère proche de la pulpe dentaire : Les bactéries traversent l’émail puis la dentine avant de s’attaquer à la pulpe.


  • D’une pulpite avec atteinte de la dent par la racine : Les germes pénètrent par le sommet de la racine (apex) à l’endroit où circulent les vaisseaux qui irriguent la pulpe.


  • D’un traumatisme physique (choc brutal) ou de microtraumatismes à répétition qui vont irrémédiablement altérer la pulpe dentaire et entraîner sa dégénérescence : bruxisme, tics impliquant les dents… Un choc peut ainsi sectionner l’apport vasculaire de la dent, induisant sa mortification.


  • De la pose d’une couronne dentaire sur une dent vivante, d’un pivot, d’obturation en composite parfois, ou de soins à proximité de la pulpe dentaire.

Quels sont les symptômes de la nécrose dentaire ?

Le phénomène de nécrose dentaire ne s’accompagne généralement pas de signes cliniques car il est souvent, comme dit précédemment, consécutif à un problème dentaire guéri, à savoir une rage de dent, une infection ou un choc. Une fois l’épisode douloureux oublié, la dent concernée va insidieusement s’opacifier au fil du temps et perdre de sa sensibilité. Elle devient grisâtre ou verdâtre par la détérioration de l’hémoglobine qui entraîne un phénomène semblable à celui de l’hématome.

Comment traiter une nécrose dentaire ?

Une dent nécrosée se traite avec la dévitalisation de la dent. Le praticien enlève la pulpe abîmée par les germes infectieux et étanchéifie ensuite les canaux avec une pâte antiseptique.

Le fait d’étanchéifier empêche l’infection de se propager au-delà de la dent et évite également une nouvelle attaque bactérienne.

Grâce à cette technique, on évite souvent d’extraire des dents qui auraient dû l’être. Cependant, la perte tissulaire causée par la dévitalisation fragilise la dent. Il convient dès lors de renforcer cette dernière par la pose d’une couronne pour éviter que la dent ne se casse à la longue.

Si la dent n’est pas dévitalisée, les bactéries responsables de la nécrose pulpaire risquent de migrer vers la zone osseuse et causer un abcès dentaire qui rendra nécessaire l’extraction de la dent.

Articles similaires 

Que faire contre les aphtes dentaire ?
Que faire en cas de rage de dents ?
Dent qui se déchausse, que faire ?