Dévitalisation et extraction dentaire

dévitalisation dentaire

La dévitalisation

La dévitalisation d’une dent consiste à en extraire la pulpe, puis de créer une barrière imperméable aux bactéries. Cette opération est réalisée lorsqu’une carie n’a pas été traitée à temps et qu’elle a détruit tout ou partie de la pulpe ou du nerf. Le risque d’inflammation, d’infection voire de nécrose est alors important.

Une dent accidentée ou traumatisée peut aussi être dévitalisée. En effet, si elle est cassée, la pulpe est alors exposée à l’air et aux aliments, ce qui augmente les chances d’infection.

La dévitalisation d’une dent inhibe la douleur de manière permanente tout en la préservant.

extraction dentaire

L’ extraction dentaire

L’extraction d’une dent est nécessaire dans différents cas : une dent trop endommagée pour être restaurée, une dent cassée, une dent qui se déchausse, une dent de sagesse douloureuse ou trop volumineuse, une dent primaire qui ne tombe pas assez vite…

L’extraction simple d’une dent visible et accessible se fait sous anesthésie locale.

L’extraction complexe (dent cachée sous la gencive ou extraction simultanée de plusieurs dents) peut se faire sous anesthésie générale en fonction de la sensibilité du patient ou du nombre de dents à extraire.

Afin de faciliter la cicatrisation de la gencive après une extraction dentaire, le dentiste peut effectuer quelques points de suture.


Dévitalisation et extraction dentaire

Les mots « dévitalisation » et « extraction » soulèvent de nombreuses questions et peuvent parfois susciter l’inquiétude chez certains patients. Qu’est-ce que la dévitalisation d’une dent ? Dans quels cas est-elle envisagée et pour quels bienfaits ? Quelles situations peuvent mener à une extraction de dent ? Quelles sont les précautions à prendre après l’opération ? Votre centre Dentego répond à toutes vos questions concernant la dévitalisation et l’extraction dentaire.

Sommaire :

La dévitalisation et l’extraction dentaire font partie des soins les plus couramment pratiqués par les chirurgiens-dentistes. Il est important d’être informé sur ces interventions afin de comprendre en quoi elles consistent et de pouvoir adopter les bons gestes après l’opération. Les raisons qui peuvent mener à la nécessité de pratiquer une dévitalisation ou une extraction sont nombreuses, mais celles-ci pourraient parfois être évitées, notamment lorsque la cause de l’opération est une carie mal soignée. Ce constat rappelle l’importance de consulter son dentiste tous les ans afin de repérer toute anomalie et de l’empêcher de prendre des proportions plus graves.

Dirigez-vous vers le centre dentaire Dentego le plus proche de chez vous et prenez rendez-vous en ligne ou par téléphone.

Pourquoi dévitaliser une dent ?

Il y a différentes raisons pour lesquelles il peut être nécessaire de dévitaliser une dent. La plupart du temps, une dent doit être dévitalisée lorsqu’une carie n’a pas été traitée à temps et qu’elle a détruit tout ou partie de la pulpe ou du nerf. Le risque d’inflammation, d’infection, voire de nécrose dentaire, est alors important. Il se peut aussi qu’une carie n’ait que légèrement atteint la pulpe dentaire, dans ce cas, elle pourra cicatriser sans passer par la dévitalisation. Une dent accidentée ou traumatisée peut aussi être dévitalisée. En effet, si elle est cassée, la pulpe est alors exposée à l’air et aux aliments, ce qui augmente les chances d’infection puisque les bactéries ont accès à la pulpe dentaire.

Comment se passe la dévitalisation ?

Comme avant toute intervention, le praticien commence par établir un diagnostic. Il réalisera un examen clinique et, si nécessaire, une radio. La dévitalisation d’une dent se fait sous anesthésie locale et n’est donc pas douloureuse. L’intervention consiste à extraire la pulpe dentaire, puis à créer une barrière imperméable aux bactéries. Pour cela, le dentiste commence par cureter la carie et crée ensuite un accès à la pulpe via les canaux. Ceux-ci sont vidés et désinfectés avant d’être obstrués, afin de bloquer l’entrée à toute bactérie susceptible de s’y reloger. Le temps de l’intervention est variable en fonction de la dent qui est soignée et du nombre de canaux dont celle-ci dispose. Comptez ainsi environ une demi-heure pour une incisive qui ne présente qu’un canal et jusqu’à une heure et quart pour une molaire de trois ou quatre canaux. Une dent dévitalisée a perdu de la matière et devient plus fragile. Le patient devra alors recevoir des soins de reconstruction de la dent. En fonction de son état, plusieurs techniques peuvent être envisagées. Le dentiste peut ainsi proposer la pose d’une couronne ou une restauration à base de composite.

Dent dévitalisée : quelles conséquences ?

La dévitalisation d’une dent inhibe la douleur de manière permanente tout en la préservant. Une très légère sensibilité peut suivre l’intervention, mais celle-ci ne demeure que passagère. Vous pourriez, à titre d’exemple, ressentir le besoin de ne pas vous servir de cette dent pour la mastication au cours des quelques heures, voire des jours qui suivent votre opération. La plupart du temps, aucun soin particulier n’est requis après une dévitalisation. Autrement dit, vous pouvez donc réaliser vos soins bucco-dentaires habituels. Il n’y a pas de risque ou de conséquences après la dévitalisation d’une dent. Si l’intervention a été correctement réalisée, il n’y a pas de possibilité d’infection dans le futur. En revanche, si les canaux ne sont pas correctement obstrués, il est possible qu’une nouvelle infection se déclare.

Les idées reçues sur la dévitalisation

Ne serait-ce que par son nom, la dévitalisation peut parfois faire peur aux personnes mal informées. Voici donc une petite liste des idées reçues sur cette intervention et les conséquences supposées qu’elle aurait sur la dent. « Une dent dévitalisée est une dent morte » : C’est faux. Si le nerf de la dent a été correctement retiré, des ligaments et des faisceaux sanguins la relient toujours à l’os. La dent devient plus fragile, mais votre dentiste vous administrera un soin de restauration pour la consolider. « Ma dent va devenir noire » : Là encore, ce n’est pas exact. Une dent peut changer de couleur, notamment si elle est cassée, mais l’intervention sur le canal de la dent vous permettra de la garder blanche. « La dévitalisation d’une dent est une intervention très douloureuse » : Absolument pas. Vous serez sous anesthésie locale et, par conséquent, ne ressentirez pas la douleur au cours de l’opération. Si vous ressentez une certaine sensibilité après l’opération, vous pourrez prendre un antalgique et la douleur, peu intense, s’estompera rapidement. Si vous avez encore des doutes ou des interrogations, n’hésitez pas à en parler à votre chirurgien-dentiste. Il saura vous rassurer quant aux soins qu’il prodigue et vous détailler chaque étape de son intervention.

Pourquoi extraire une dent ?

L’extraction d’une dent est nécessaire dans différents cas :

  • Une dent trop endommagée pour être restaurée ;
  • Une dent cassée ;
  • Une dent qui se déchausse ;
  • Une dent de sagesse douloureuse ou trop volumineuse ;
  • Une dent primaire qui ne tombe pas assez vite, etc.

Pour ce type d’intervention, on constate donc que les facteurs qui mènent à l’extraction sont en grande partie extérieurs (caries, casse, etc.), mais ce ne sont pas les seuls. Parfois, la mâchoire est trop petite pour accueillir toutes les dents, l’extraction s’impose alors pour des raisons de confort et d’esthétique. Il est également possible de prévoir l’extraction d’une dent avant même qu’elle ne soit sortie grâce aux radios effectuées par le dentiste.

L’extraction dentaire

L’extraction simple d’une dent visible et accessible se fait sous anesthésie locale. L’extraction complexe (dent cachée sous la gencive ou extraction simultanée de plusieurs dents) peut se faire sous anesthésie générale en fonction de la sensibilité du patient ou du nombre de dents à extraire. Le dentiste commence par ouvrir la gencive et place ensuite un outil entre l’os et la dent afin de faire levier pour mieux l’extraire. Une fois la dent ainsi préparée, il la saisit et l’extrait. Selon la situation de la dent, le dentiste peut avoir recours à différentes méthodes. Dans certains cas, il peut devoir couper la dent en plusieurs parties avant de l’extraire ou ouvrir la gencive en profondeur si la dent est incluse. Afin de faciliter la cicatrisation de la gencive après une extraction dentaire, le dentiste peut effectuer quelques points de suture.

L’extraction des dents de sagesse

Les dents de sagesse ont un statut un peu à part. Celles-ci ne sont pas précédées de dents de lait et poussent en général entre 15 et 25 ans. Elles ne pousseront jamais chez certains et ne sont simplement pas présentes chez d’autres individus. Elles sont parfois la cause de désagréments liés au manque de place qu’elles entraînent et peuvent mener à l’apparition d’infections ou de kystes. Leur extraction pourra aussi être anticipée grâce aux radios effectuées sur le patient. L’extraction peut être réalisée sous anesthésie locale, mais il est fréquent de la pratiquer sous anesthésie générale, en particulier lorsqu’il faut en retirer plusieurs et si celles-ci ne sont pas complètement sorties. Cette intervention est souvent réalisée à l’adolescence, en complément d’un traitement d’orthodontie lorsque la mâchoire est trop petite pour accueillir toutes les dents définitives.

Les recommandations après une extraction de dent

Pour une cicatrisation optimale, il est nécessaire de suivre les conseils postopératoires donnés par votre praticien. Votre chirurgien-dentiste vous prescrira certainement un antalgique pour prévenir les douleurs, mais aussi un bain de bouche. Il est important de respecter la fréquence recommandée pour les bains de bouche. En faire moins que nécessaire pourrait entraîner une infection et, à l’inverse, trop de lavages pourraient empêcher le sang de la plaie de coaguler et ainsi retarder la cicatrisation, voire même déclencher une hémorragie. C’est pour laisser le temps à un caillot de se former que le dentiste conseille en général d’attendre au moins douze heures avant le premier bain. Des saignements sont fréquemment constatés après l’intervention, en particulier pour les dents de sagesse. Ceux-ci ne sont pas alarmants, du moment qu’ils s’arrêtent lorsque vous mordez dans une compresse stérile. On recommande souvent de ne rien manger de solide le jour suivant l’intervention et de privilégier les soupes et yaourts froids. Toute nourriture contenant des morceaux est ainsi déconseillée, car tout ce qui est susceptible de vous faire cracher vous fera saigner. Il est aussi important d’appliquer des poches de glace sur les joues afin de réduire les gonflements postopératoires et de dormir la tête légèrement surélevée. Bien entendu, il demeure fortement déconseillé de fumer dans les 24 heures qui suivent l’opération. En effet, la cicatrisation complète prendra en général entre deux et trois semaines.

La prise de rendez-vous avec vos omnipraticiens Dentego

Vous souhaitez prendre rendez-vous et consulter un spécialiste ? N’attendez plus et rendez-vous sur la page dédiée du centre dentaire Dentego le plus proche de chez vous ! Vous y retrouverez toutes les informations nécessaires, y compris le choix du créneau horaire qui vous convient le mieux. Il vous est également possible de prendre rendez-vous par téléphone auprès de notre secrétariat médical. Chaque praticien, assistant ou secrétaire médical est à votre disposition pour répondre à l’ensemble de vos interrogations. En matière de remboursement, nos secrétaires médicaux vous accompagnent dans chacune de vos démarches, que cela concerne :

  • L’Assurance Maladie ;
  • Votre complémentaire santé ;
  • Le tiers payant et le Reste à charge Zéro, etc.

N’hésitez donc plus et contactez-nous pour bénéficier des soins que vous méritez, et ce, au meilleur prix, qu’il s’agisse d’une dévitalisation, d’une extraction ou de toute autre prestation !