Parodontologie

parodontologie

La parodontologie est la médecine dentaire spécialisée dans le traitement des tissus de soutien de la dent, c’est-à-dire gencives, tissus osseux, cément (tissu recouvrant la dent au niveau de la racine) et ligaments parodontaux. Les maladies les plus courantes sont la gingivite et la parodontite.

Evolution maladie parodontal

La gingivite est une inflammation de la gencive principalement due au dépôt de plaque dentaire ou à une mauvaise hygiène buccale. Certains signes tels que rougeurs, saignements, gonflements et douleur au niveau des gencives, signalent un début d’infection. Il est donc recommandé de consulter rapidement un dentiste pour procéder à un nettoyage complet et éviter l’évolution en parodontite.

La parodontite est une maladie d’origine bactérienne, qui survient souvent lorsqu’une gingivite n’a pas été traitée à temps. Une petite opération chirurgicale est alors nécessaire, pour soulever la gencive et traiter l’infection. Si la gencive est trop atteinte, on envisage une greffe de gencives ou d’os.

Dès l’apparition de ces symptômes, prenez rendez-vous au plus vite avec un de nos dentistes spécialistes en parodontologie du centre Dentego proche de chez vous.

Les tarifs des soins en parodontologie varient en fonction des besoins cliniques du patient, c’est pourquoi il ne vous seront devisés de manière claire et transparente qu’au moment de la consultation.

Guide sur la Parodontologie

La plaque dentaire et le tartre, véritables refuges pour les bactéries de la sphère buccale, sont souvent responsables de problèmes comme la gingivite et la parodontite. Dans les deux cas, il s’agit d’inflammations causées par une infection bactérienne et qui peuvent entraîner la perte de dents. Les micro-organismes qui en sont responsables se fraient lentement un chemin le long des racines dentaires jusqu’à l’os de support des dents. Au fur et à mesure que le dépôt s’accumule, il décolle et détruit la gencive sur son passage.

Sommaire

Pourquoi anticiper l’apparition des maladies parodontales ? Dans le cas de la gingivite et de la parodontite, les signes annonciateurs ne sont pas toujours flagrants au début de l’inflammation, et une fois qu’ils s’amplifient, la maladie parodontale a en général atteint un stade avancé. Il s’agit de pathologies à l’évolution lente et silencieuse, pouvant conduire en l’absence de traitement, à la perte des dents, voire à des maladies plus graves si l’infection bactérienne se propage des tissus dentaires vers des organes vitaux. Il est donc primordial d’avoir une hygiène dentaire soignée et de consulter régulièrement votre chirurgien-dentiste, afin de mettre en place des solutions suffisamment tôt. Prenez rendez-vous dans un de nos centres Dentego directement sur Internet et bénéficiez de l’aide de nos praticiens diplômés.

🦷 La parodontologie, c’est quoi ?

La parodontologie est la médecine dentaire spécialisée dans le traitement des tissus de soutien de la dent, c’est-à-dire :

  • La gencive
  • L’os alvéolaire (de soutien des dents)
  • Le cément (tissu recouvrant la dent au niveau de la racine)
  • le ligament parodontal

Les maladies les plus courantes sont la gingivite et la parodontite. Toutes deux sont causées par la présence de bactéries pathogènes constituant la plaque dentaire qui, si elles ne sont pas éliminées correctement par le brossage, peuvent se transformer en tartre. Il s’agit d’une substance qui adhère aux dents et produit des toxines. Ces dernières attaquent progressivement les tissus, en commençant par la gencive, jusqu’à atteindre l’os de soutien des dents.
Dans le cadre d’un traitement de parodontologie, le praticien cherche à évaluer la gravité de l’affection. Pour cela, il doit juger de l’aspect de la gencive, mais aussi de la densité du tissu osseux qui supporte les dents. Il a recours, en règle générale, à un examen parodontal spécifique et un bilan radiographique afin de recueillir les informations, pour ensuite choisir le traitement adapté.
Quoi qu’il en soit, votre chirurgien-dentiste procède au nettoyage de la zone infectée en retirant les dépôts de plaque dentaire et de tartre. Celui-ci est une substance dure et rugueuse qui résulte de la calcification de la plaque. S’il n’est pas éliminé régulièrement lors de rendez-vous chez le dentiste, il finit par s’accumuler jusqu’à décoller la gencive et progresser le long de la racine de la dent. C’est pour cela que votre spécialiste doit pouvoir anticiper ce type d’aggravation et intervenir rapidement au niveau de la gencive et des racines sous anesthésie locale, dans le cadre des soins de parodontologie.
À la suite d’une intervention de ce type, il se peut que le patient ressente davantage de sensibilité. En effet, la contraction des gencives, consécutive à l’élimination des dépôts de tartre sous-gingivaux, peut entraîner une certaine exposition des racines de celle-ci. Il faut cependant continuer à effectuer un brossage des dents efficace, afin de réduire les risques de caries au niveau du collet des dents.
Un suivi régulier auprès de votre chirurgien-dentiste Dentego vous permet donc de prévenir l’apparition de tartre et des maladies parodontales.

🦷 Quels les causes et signes précuseurs de la maladie parodontale ?

Parmi les éléments qui favorisent l’arrivée de maladies parodontales, on retrouve des facteurs externes tels que :

  • Le stress
  • Le diabète
  • La génétique
  • L’usage de certains médicaments

Les femmes enceintes, qui subissent des changements hormonaux importants, sont également plus susceptibles de développer des problèmes parodontaux. Une consommation de thé ou de café, mais aussi le fait de fumer, s’ils ne sont pas accompagnés d’un brossage des dents deux fois par jour, peuvent participer à la formation de tartre à cause du dépôt qu’ils laissent sur les dents. Des visites régulières chez votre dentiste lui permettent de vous débarrasser du tartre et de prévenir l’apparition de maladies parodontales.
En 2010, 1 Français sur 10 ne se brossait pas les dents ne serait-ce qu’une fois par jour (LCI). Bien sûr, un brossage des dents irrégulier ou mal effectué reste la cause principale de l’apparition des maladies parodontales. Vous devez donc veiller à brosser chaque zone de votre bouche au moins deux fois par jour avec un dentifrice au fluor.
Si les affections parodontales sont décrites comme étant asymptomatiques, car elles n’ont souvent pas de manifestations apparentes, vous devez prêter une attention toute particulière aux éléments suivants :

  • Un saignement de la gencive lors du brossage de vos dents
  • Des gencives qui se rétractent, donnant l’impression de dents plus longues
  • Des gencives rouges et douloureuses 
  • L’apparition d’un abcès dentaire 
  • La perte soudaine d’une dent

Dès l’apparition de ces symptômes, prenez rendez-vous au plus vite avec un de nos chirurgiens-dentistes au sein du centre Dentego le plus proche de chez vous.
Si la maladie parodontale s’est installée, il faut agir vite pour éviter des complications. Outre la mobilité puis la perte de dents, consécutives à la disparition des tissus de soutien des dents, d’autres parties du corps peuvent être touchées. Les inflammations parodontales sont causées par des bactéries nocives qui se répandent, jusqu’à parfois entraîner des problèmes cardiaques.

🦷 Quelles sont les différentes maladies parodontales ?

Afin de bien comprendre l’intérêt de la prévention dans le cadre des maladies parodontales, il est important de faire la différence entre la gingivite et la parodontite, sachant que la première annonce souvent la seconde.
La meilleure façon d’empêcher les maladies du parodonte reste le rendez-vous régulier chez votre praticien, qui vous aide à éliminer le tartre, mais aussi à détecter les signes avant-coureurs d’une inflammation des tissus dentaires.

La gingivite

La gingivite est une inflammation de la gencive, principalement due au dépôt de plaque dentaire ou à une mauvaise hygiène buccale. Certains symptômes symbolisent un début d’infection :

  • Rougeurs
  • Saignements
  • Gonflements
  • Douleur au niveau des gencives

Il est donc recommandé de consulter rapidement un dentistee pour procéder à un nettoyage complet et éviter l’évolution en parodontite. Elle est souvent due à une quantité trop importante de plaque dentaire à la base des dents et à la surface de la gencive qui les entoure. Cette plaque se calcifie en tartre si elle n’est pas éliminée. Elle contient des bactéries qui produisent des acides et des toxines en se nourrissant des sucres présents dans la bouche.
La gingivite est réversible si elle est traitée à temps et si le patient applique ensuite les consignes de son chirurgien-dentiste pour une bonne hygiène bucco-dentaire. En effet, à ce stade, le parodonte n’est pas encore endommagé et il est possible d’agir avant que la maladie n’évolue.

La parodontite

La parodontite est une maladie d’origine bactérienne, qui survient souvent lorsqu’une gingivite n’a pas été traitée à temps et a progressé sous la gencive avec atteinte de l’os. Une intervention sous anesthésie locale est alors nécessaire pour soulever la gencive et traiter l’infection. Elle peut être simple, dite « non chirurgicale » lorsque l’atteinte est superficielle : c’est le surfaçage radiculaire. Elle devient plus complexe si l’os est plus sévèrement atteint, on réalise alors une chirurgie appelée lambeau qui peut être suivie dans les cas les plus sévères de comblement osseux.
En effet, dans le cas de la parodontite, on assiste à une destruction irréversible de tissus. Celle-ci peut avoir des conséquences graves si elle n’est pas prise en charge à temps. Au fur et à mesure que la maladie évolue, le patient peut ressentir divers symptômes, même si l’on considère souvent que ceux-ci sont difficilement détectables.
Il s’agit donc d’un trouble silencieux dont le développement s’étale sur plusieurs années. Lorsque les tissus sont très atteints avec une mobilité importante des dents, il est souvent trop tard. Le patient risque alors d’avoir des problèmes de mauvaise haleine et des dents susceptibles de se déplacer, puisqu’elles ne sont plus retenues par les tissus du parodonte.

Les dénudations radiculaires

Il existe une dernière catégorie de maladie parodontale plus rare qui touche la gencive en surface, ce sont les dénudations radiculaires appelées aussi « déchaussement ». Elles sont à l’inverse de la gingivite ou de la parodontite rarement dues à une infection bactérienne. Elles sont dues le plus souvent à un brossage traumatique avec une brosse à dent trop dure. Pour reconstruire la gencive perdue, nous avons recours parfois à une technique chirurgicale appelée la greffe gingivale.

Le prix des traitements de parodontologie

Les tarifs des soins en parodontologie varient en fonction des besoins cliniques du patient, c’est pourquoi ils ne vous sont tarifés de manière claire et transparente qu’au moment de la consultation.
Dans le cadre de la prévention, vous pouvez commencer par prendre rendez-vous chez votre praticien de manière régulière. Une consultation chez un dentiste revient à 23 €, avec un remboursement à hauteur de 70 % par l’Assurance Maladie.
Dans le cas d’un détartrage, qui doit se faire entre 1 et 2 fois par an, le tarif conventionnel est de 28,92 €, avec le même taux de remboursement.

Quelques astuces


Pour prévenir l’apparition de troubles dentaires, il est important de conserver une bonne hygiène buccale et de consulter régulièrement son dentiste. Lui seul est à même de détecter suffisamment tôt une maladie parodontale et de vous débarrasser du tartre.


Il est important d’agir dès le plus jeune âge pour sa santé dentaire. Selon une étude réalisée en 2014, la gingivite touche de manière chronique 21 % des 18-29 ans et 23 % des 60-75 ans, ce qui montre qu’une bonne hygiène dentaire est primordiale à tout âge.


Le brossage des dents doit être exécuté à l’aide d’une brosse à dent souple de petite dimension à changer fréquemment et d’un dentifrice au fluor. Ce dernier permet d’apporter aux dents une protection supplémentaire. Votre praticien peut aussi vous conseiller sur l’usage du fil dentaire pour atteindre les zones étroites entre les dents. Il faut idéalement l’utiliser après le brossage, et ce, en suivant plusieurs étapes :

  • On glisse le fil entre deux dents en passant le point de contact entre celles-ci, puis en remontant doucement jusqu’à la gencive
  • On redescend en plaquant le fil contre la surface d’une des dents
  • On réitère le geste, en descendant cette fois contre la surface de l’autre dent

Lorsque l’espace est plus large, le dentiste peut conseiller l’usage d’une brossette pour les zones interdentaires. Cela permet de déloger la plaque dentaire qui n’aurait pas été retirée lors du brossage.
La mastication provoque une production plus importante de salive, laquelle aide à éliminer les acides produits par les bactéries. Vous pouvez donc mâcher un chewing-gum sans sucre après chaque repas. Cependant, afin de limiter cette production de toxines par les bactéries, il faut aussi adapter son alimentation. Les sucres sont les substances favorites des micro-organismes présents dans votre bouche. Ceux-ci, en les métabolisant, sont responsables de la déminéralisation des dents et donc, entre autres, de l’apparition de caries. Veillez à réduire le taux de sucre dans votre alimentation, en préférant par exemple les fruits aux aliments sucrés.