Inlay / Onlay

Cette technique permet de reconstituer et de consolider une dent détériorée, à l’intérieur ou à l’extérieur, grâce à un matériau composite.

inlays / onlays

Cette méthode permet de garder la dent vivante et de combler une cavité qui s’est formée avec le temps, sans avoir recourt à une prothèse qui nécessite une préparation importante de la dent.

  • La pose d’un inlay dentaire consiste à réparer la dent de l’intérieur, donc la partie invisible, en remplaçant la partie manquante par de la résine composite. Fabriquée par un prothésiste dentaire, il s’adapte parfaitement à la dent contrairement à un simple amalgame.
  • La pose d’un onlay dentaire recouvre via un collage la partie visible de la dent. Elle consiste en une couronne dentaire partielle et étanche, qui peut être déposée sur une dent vivante ou dévitalisée, afin de lui redonner son aspect originel.

Contrairement aux obturations classiques, les inlays/onlays n’exercent pas de pressions sur les parois dentaires restantes ce qui réduit le risque de fracture, de carie dentaire et d’inflammation de la gencive.


Le prix d’un inlay et d’un onlay varie en fonction des besoins patients, c’est pourquoi un devis sera établi de manière claire et transparente avant le traitement.

Inlay/Onlay

Vous souffrez de dents cariées ou fortement abîmées ? Les techniques prothétiques d’inlay et d’onlay permettent de reconstruire une dent détériorée par une affection carieuse à l’intérieur ou à l’extérieur. Contrairement aux obturations classiques, les inlays/onlays n’exercent pas de pression sur les parois dentaires restantes, ce qui réduit les risques de :

Ils sont donc tout à fait indiqués pour la réparation de dents abîmées. Il s’agit de prothèses qu’il est possible de réaliser dans un matériau composite dont l’aspect est proche de celui de l’émail naturel.

Sommaire :
  • Qu’est-ce que l’inlay et l’onlay ? Quelles sont leurs différences ?

    • L’inlay, et l’inlay-core

    • L’onlay

  • Quels sont leurs avantages ?

  • La procédure de pose d’un inlay et d’un onlay

  • Le prix des inlays et des onlays

  • Quelques astuces

Pourquoi les techniques d’inlay et d’onlay constituent-elles une bonne alternative aux autres méthodes ? Dans la cadre d’une carie, la dent peut se retrouver fortement attaquée. Elle peut être creusée sur une surface importante et les bactéries peuvent même s’y frayer un passage jusqu’au cœur de la dent. Dans les deux cas, l’inlay et l’onlay offrent une solution à la fois durable et esthétique.
Si la pulpe n’est pas touchée, ils permettent de retrouver une dent fonctionnelle et à l’aspect naturel, sans pour autant devoir pratiquer une dévitalisation. Conçus pour s’adapter aux tissus sains restants, ils évitent ainsi le meulage de la dent, lequel est requis dans le cadre de la pose d’une couronne dentaire. Plus résistants que les amalgames et moins susceptibles d’exercer une pression sur la dent, ils sont un véritable atout.

Qu’est-ce que l’inlay et l’onlay ? Quelles sont leurs différences ?

Ces techniques permettent de reconstituer et de consolider une dent détériorée, à l’intérieur ou à l’extérieur, grâce à un matériau composite. Elles offrent la possibilité de garder la dent vivante et de combler une cavité qui s’est formée avec le temps, sans avoir recours à une couronne, qui nécessite une préparation plus lourde de la dent.

L’inlay, et l’inlay-core

L’inlay concerne, de manière générale, l’intérieur de la dent. Il comble l’espace créé par la carie et évite ainsi les risques de fissure et de cassure. Contrairement aux solutions classiques, il ne se rétracte pas après avoir été mis en place et assure donc une étanchéité optimale.
La carie dentaire est une infection à l’évolution rapide. Une fois qu’elle a creusé l’émail de la dent, elle peut poursuivre son chemin jusqu’à atteindre des parties profondes comme la dentine, puis la pulpe. Dans ce dernier cas, il est nécessaire d’obturer les canaux de la dent pour ne pas prendre le risque que l’infection se propage.
Lorsqu’une reconstruction s’impose, mais que la dévitalisation n’est pas obligatoire, l’inlay-core va pouvoir prendre appui sur la base de la dent, tout en venant la consolider. Il agit comme un support stable en vue d’une éventuelle couronne et comme une jonction robuste entre celle-ci et la racine.

L’Onlay

À la suite d’un choc ou d’une déminéralisation de la dent (souvent à cause d’une carie dentaire), il se peut qu’une partie de celle-ci s’avère manquante.
Poser une couronne aurait l’inconvénient de nécessiter une préparation importante de la dent, notamment son meulage. Cette méthode consiste à appliquer un traitement abrasif à la surface de la dent et d’en réduire la taille afin qu’elle puisse venir accueillir la couronne.
Dans le cas de l’onlay, votre praticien commence par traiter la dent si elle est malade, puis effectue un moulage de celle-ci. La prothèse est réalisée en laboratoire et est ensuite collée sur la zone à réparer de manière à être parfaitement adaptée et étanche.

Quels sont leurs avantages  ?

Les caries se développent en détériorant les tissus, allant jusqu’à détruire complètement l’émail, puis la dentine et la pulpe. Dans le cas où elles sont très étendues, l’inlay et l’onlay sont des atouts idéaux pour retrouver une dentition fonctionnelle. Ils présentent de nombreux avantages, notamment par rapport aux soins classiques, comme les amalgames :

  • L’inlay et l’onlay sont des prothèses cimentées et donc étanches, qui évitent le développement de nouvelles infections

  • Ces deux prothèses peuvent se compléter pour un résultat naturel, et ce, sans intervention agressive sur la dent

  • Leur grande résistance et leur collage efficace leur permettent de mieux tenir que l’amalgame (aussi appelé plombage, même s’il ne contient pas de plomb). Ils bénéficient d’une durabilité importante, et rendent au patient son confort masticatoire

  • Ils offrent une alternative saine au plombage, qui est de plus en plus décrié en raison du mercure qu’il libérerait dans le corps

  • Réalisées en matériaux composites, en résine ou en céramique, ces prothèses confèrent aux dents réparées une apparence naturelle

  • Dans le cas d’une dégradation superficielle, ils permettent de venir redonner à la dent son aspect originel sans passer par une couronne et donc un meulage

  • Ils sont moins coûteux qu’une prothèse dentaire classique et sont par conséquent idéaux dans le cas où l’extraction de la dent n’est pas nécessaire

  • Pour l’inlay-core, l’avantage principal réside dans le fait de pouvoir conserver la racine de la dent tout en la consolidant, rendant possible la pose d’une prothèse ou d’un bridge même lorsque la dent est très abimée

Il faut cependant savoir que la durabilité d’un inlay ou d’un onlay dépend de l’hygiène bucco-dentaire du patient et de la matière choisie. En effet, il est important de noter que l’or reste la matière la plus solide sur le long terme, même si elle est coûteuse et peut sembler inesthétique. La céramique, quant à elle, offre un résultat visuel satisfaisant avec sa couleur blanche et son aspect translucide. Elle possède aussi une surface très lisse, qui ralentit la formation de plaque dentaire et donc l’apparition de nouvelles caries.

La procédure de pose d’un inlay et d’un onlay

Avant tout chose, votre chirurgien-dentiste Dentego commence par établir un diagnostic en cherchant à connaître l’état de développement de la carie. Si celle-ci n’a pas encore atteint la partie vivante de la dent, il peut envisager la pose d’un onlay (si seule la surface de la dent a été touchée), ou celle d’un inlay, lorsqu’il va falloir renforcer la dent. Quoi qu’il en soit, un examen radiographique peut être nécessaire afin de connaître l’étendue de l’affection carieuse et l’emplacement de la racine de la dent.
Ensuite, il peut ainsi prévoir le nettoyage de l’infection, pour qu’il ne reste plus que les tissus sains. Votre chirurgien-dentiste doit parfois tailler la dent avant de procéder à la prise d’empreinte, afin de rendre la pose plus facile.
En laboratoire, les prothèses sont conçues par différents procédés qui en font des pièces des résistantes. Il existe des résines, des matériaux composites et des céramiques dont l’aspect est très proche de celui de l’émail. Vous choisissez avec votre dentiste la matière de votre future prothèse inlay ou onlay, en fonction de critères comme :

  • Le prix

  • La durabilité

  • L’esthétisme

La pose est une opération délicate. En effet, elle doit être effectuée avec minutie afin de s’assurer que la prothèse est bien étanche et qu’elle ne risque pas de laisser passer de nouvelles bactéries. Pour cela, le dentiste doit opérer dans un milieu sec. La mise en place d’une digue dentaire (carré de latex ou de polyuréthane qui isole la dent de l’humidité) est alors indispensable pour s’assurer du bon déroulé de l’intervention.
La dernière étape s’appelle le « polissage ». Votre chirurgien-dentiste Dentego procède au polissage de la zone de pose, afin de s’assurer que la prothèse est parfaitement adaptée à votre dent.

Le prix des inlays et des onlays

Le prix d’un inlay et d’un onlay varie en fonction des besoins du patient. C’est pourquoi un devis est établi de manière claire et transparente avant le traitement. Le tarif dépend notamment du matériau choisi, mais aussi de l’étendue de la surface à traiter. Sachez cependant que l’Assurance maladie prévoit le « Reste à charge 0 » pour les prothèses dentaires à partir de 2020, avec la mise en place de prix plafonds.

Quelques astuces

Comment éviter l’apparition de caries ? Ces dernières sont des infections des dents, qui peuvent être soignées si elles sont prises en charge suffisamment tôt. Si elles sont négligées, elles peuvent causer des dommages irréversibles en provoquant la perte de la ou les dents concernées lorsqu’elles finissent par évoluer en abcès.
Afin de prévenir les affections carieuses, il est important de commencer par s’attaquer à la plaque dentaire. Celle-ci se forme après les repas et constitue un refuge de choix pour les bactéries pathogènes de la sphère buccale. Elles y trouvent de quoi se nourrir, notamment des sucres, et produisent des acides en les métabolisant.
Ces acides vont petit à petit attaquer l’émail, puis la dentine, jusqu’à enfin atteindre la partie vivante de la dent : la pulpe. Si l’infection poursuit ses ravages, elle finit par toucher les tissus parodontaux (ceux qui soutiennent la dent) et par créer un abcès. À ce stade, la dent est souvent perdue, et doit être extraite. Vous pouvez cependant prendre des mesures afin d’éviter l’apparition d’affections carieuses :

  • Commencez par garder une bonne hygiène dentaire et par fortifier vos dents. Pour cela, brossez-les au moins deux fois par jour en utilisant un dentifrice au fluor. Cet oligo-élément vient se fixer sur l’émail pour le rendre plus résistant

  • Complétez ce nettoyage régulier par l’usage du fil dentaire ou d’un hydropulseur. Ces outils vous aident à éliminer la plaque dentaire non délogée lors du brossage

  • Faites effectuer un détartrage par votre praticien, idéalement tous les six mois. Le tartre offre un support rugueux aux bactéries buccales qui vont alors proliférer

  • Veillez aussi à réduire l’apport en sucres lors de vos repas et à éviter le grignotage. La présence constante de débris alimentaires à nature glucidique dans votre bouche favorise le développement de caries

  • Mâchez un chewing-gum sans sucre après avoir mangé et humectez-vous la bouche régulièrement. Les acides produits par les bactéries peuvent être en partie éliminés par une production de salive suffisante et lorsque vous buvez de l’eau

  • Prenez rendez-vous régulièrement avec votre chirurgien-dentiste Dentego. Lors des consultations, il est à même d’identifier en avance une carie en formation et sait vous apporter les soins nécessaires