curetage dentaire

Curetage parodontal : définition, bénéfices et déroulement du traitement

Vos gencives sont rouges, gonflées ou douloureuses ? Vos dents bougent ou sont très entartrées ? Vous pourriez avoir besoin d’un curetage dentaire. Dans cet article, découvrez comment se déroule un curetage dentaire, dans quels cas il est préconisé et quelles sont les précautions à prendre après ce traitement.

Qu’est-ce que le curetage dentaire ?

Également appelé surfaçage dentaire, surfaçage radiculaire ou encore curetage parodontal, le curetage dentaire est un traitement pratiqué au cabinet par le dentiste. Il consiste en un nettoyage en profondeur des dents et de la zone sous les gencives à l’aide d’instruments spécialisés.

En quoi consiste un curetage dentaire ?

Contrairement au détartrage qui consiste à retirer la plaque dentaire et le tartre uniquement présents au niveau de la surface et des zones proximales des dents, le curetage permet de nettoyer l’espace sous la gencive, au niveau de la racine dentaire. Il s’agit donc d’une technique de nettoyage plus complexe, mais qui reste peu invasive. À l’aide d’une curette qu’il fait glisser le long de la dent, le dentiste soulève délicatement le tissu gingival afin d’avoir accès à l’espace entre la dent et la gencive et notamment aux poches parodontales. Ces dernières sont des cavités formées par l’accumulation de bactéries. Le praticien peut ainsi les débarrasser de la plaque dentaire, du tartre et des bactéries qui s’y sont logés et qui pourraient générer des infections.

En nettoyant la zone sous la gencive, inaccessible pendant un détartrage, les tissus gingivaux sont assainis en profondeur et la gencive peut se rattacher à une racine parfaitement propre. L’objectif du curetage dentaire est ainsi de traiter ou de prévenir l’inflammation et l’altération des tissus de soutien des dents et de réduire les risques de maladies parodontales.

Pourquoi recourir à un curetage dentaire ?

Plusieurs signes, isolés ou combinés, peuvent vous indiquer que vous avez besoin d’un curetage dentaire :

  • Une hypersensibilité dentaire ;
  • Des dents mobiles ;
  • Un abcès dentaire ;
  • Un gonflement au niveau des gencives ;
  • Des gencives rouges et douloureuses ;
  • Un saignement des gencives ;
  • Une halitose importante (mauvaise haleine).

Ces désagréments font partie des symptômes possibles des maladies parodontales, généralement provoquées par une accumulation de plaque dentaire et de bactéries sous la gencive (formant alors des poches parodontales).

Lorsqu’elles prolifèrent dans cette zone et atteignent l’os alvéolaire (dans lequel se fixent les racines dentaires), les bactéries peuvent finir par attaquer les tissus de soutien des dents et aboutir à de graves complications telles que les infections, la destruction irréversible des tissus et le déchaussement des dents. Il est donc important d’intervenir en amont et d’être préventif tout en etant curatif et c’est là tout l’intérêt du curetage.

Dans la plupart des cas, le curetage dentaire est prescrit pour :

  • Traiter une inflammation des gencives (gingivite) et éviter qu’elle n’évolue en parodontite ;
  • Freiner un début de parodontite ;
  • Enrayer la progression d’une parodontite chronique.

Pour éviter d’avoir recours à un curetage dentaire, de bonnes habitudes de brossage, l’utilisation régulière du fil dentaire, une alimentation saine et des détartrages réguliers au cabinet dentaire sont essentiels​.Il est également souhaitable de vous abstenir de fumer, le tabac étant un facteur très aggravant des maladies parodontales.

Toutefois, si vous rencontrez l’un ou l’autre de ces symptômes, il est probablement trop tard et il est alors important de consulter votre dentiste sans tarder. Celui-ci pourra établir un diagnostic et vous proposer, en cas de nécessité, un curetage dentaire curatif ou préventif.

Comment se déroule un curetage dentaire ?

Le curetage dentaire est réalisé au cabinet dentaire sous anesthésie locale. Ce traitement se déroule généralement en plusieurs séances d’une durée d’1h30 à 2h chacune. Le nombre de séances nécessaire est déterminé par le praticien lors du diagnostic, en fonction de l’avancement de la maladie parodontale dont souffre le patient, de la profondeur et du nombre de poches parodontales à nettoyer.

Un curetage dentaire se divise le plus souvent en deux phases, la première étant consacrée au nettoyage des dents et gencives de la mâchoire supérieure, et la seconde aux dents et gencives de la mâchoire inférieure.ou bien une première séance pour le côté droit et une autre séance pour le côté gauche..

Pour procéder au curetage, le dentiste utilise une curette pour soulever la gencive et accéder aux poches parodontales formées par l’accumulation des bactéries. Il s’attelle ensuite au nettoyage minutieux de la zone à l’aide d’inserts à ultra-sons et d’instruments manuels spécialisés.

Après le soin, le praticien prodigue ses conseils postopératoires au patient pour lui permettre une cicatrisation optimale et rapide des tissus gingivaux. Il peut également lui prescrire un traitement anti-inflammatoire.

Est-ce qu’un curetage dentaire fait mal ?

Plus complexe et plus long qu’un simple nettoyage dentaire ou détartrage, le curetage dentaire ne génère toutefois pas de douleur,mise à part une gêne temporaire dans les jours qui suivent le soin. Il est réalisé sous anesthésie locale 

Une opération réalisée sous anesthésie locale

Le curetage dentaire est toujours réalisé sous anesthésie locale. Le premier geste effectué par le praticien, une fois son patient installé, est en effet d’anesthésier la zone à traiter. En quelques minutes, celle-ci s’engourdit et devient totalement insensible, permettant au dentiste de procéder au curetage sans que le patient ne ressente aucune douleur.

Les gencives et les tissus de soutien des dents étant particulièrement sensibles, il est néanmoins normal de ressentir une gêne et/ou une sensibilité dentaire accrue dans les jours qui suivent l’intervention, notamment au contact du chaud et du froid sur les dents. De légers saignements spontanés ou provoqués peuvent également être observés pendant quelques jours au niveau des gencives nettoyées.

I peut être nécessaire de poser un ciment chirurgical de protection (Coe-Pack) après le curetage, pour une durée de 1 à 4 jours.

Prendre soin de ses dents après un curetage dentaire

Après un curetage dentaire, il est important de prendre certaines précautions dans l’objectif de garantir une bonne cicatrisation des tissus traités et de retrouver rapidement un confort dentaire optimal. Suite au traitement, votre dentiste vous conseillera pendant quelques jours :

  • De privilégier les aliments mous et faciles à mâcher ;
  • D’éviter les aliments très sucrés, acides ou collants ;
  • D’éviter les boissons très chaudes ou très froides ;
  • D’utiliser une brosse à dents à poils souples ;

D’effectuer des bains de bouche antibactériens quotidiens pour accélérer la cicatrisation.

Il est important de prendre en compte et de suivre ces soins post-curetage qui permettront une cicatrisation rapide et réduiront le temps d’hypersensibilité dentaire. Dans les jours ou les semaines après l’intervention, si vous ressentez une douleur anormale ou une gêne persistante, consultez votre dentiste pour un contrôle.