fluorose

Qu’est-ce que la fluorose ?

La fluorose est une affection de l’émail des dents, provoquée par un excès de fluor. Se manifestant par l’apparition de taches blanches ou jaunes et de zones poreuses à la surface de la dent, elle peut être légère, grave ou modérée.

La fluorose est une pathologie généralement bénigne dont l’enjeu est principalement esthétique. 

Les symptômes

La fluorose se manifeste par l’apparition de taches plus ou moins importantes, de couleur blanche, jaune ou marron, à la surface de la dent. Il s’agit d’un défaut de minéralisation des tissus dentaires durs (l’émail), qui intervient pendant la phase d’organogénèse (phase de développement des couronnes dentaires), soit entre 6 mois et 12 ans environ.

La fluorose touche plus largement les enfants, au niveau des dents de lait comme des dents définitives, mais elle peut également apparaître à l’âge adulte dans certaines circonstances.

On distingue différents stades de fluorose :

La fluorose légère : caractérisée par de petites taches blanches opaques, peu visibles ;

La fluorose modérée : la totalité de la dent est recouverte d’une coloration blanchâtre ou brune ;

La fluorose sévère : les dents présentent une décoloration importante, sont jaunies ou brunies. De fines stries verticales apparaissent sur l’émail qui est visiblement rugueux ou poreux.

Ces taches, qui traduisent une altération de l’émail, sont irréversibles. La fluorose n’entraîne pas de problème de santé particulier, mais, dans le cas de la fluorose sévère, l’altération profonde et la porosité de l’émail peuvent favoriser l’apparition des caries. La fluorose peut aussi être à l’origine de mal-être ou de complexes chez les personnes atteintes qui ont alors des difficultés à sourire sans gêne. Il existe heureusement des traitements pour estomper les taches jugées disgracieuses et retrouver un sourire uniforme.

Qu’est-ce qui provoque la fluorose ?

Comme son nom l’indique, le fluor est le principal élément en cause dans l’apparition de la fluorose. Oligo-élément bénéfique à la santé dentaire, le fluor joue notamment un rôle dans la formation de l’émail et la protection contre les caries. Il permet de consolider les tissus dentaires et d’ainsi faire barrière aux germes et bactéries. Toutefois, en cas d’excès d’apport en fluor lors de la phase de minéralisation des dents, ce dernier peut avoir l’effet inverse et venir altérer la structure de l’émail qui subit alors une décoloration. Ce défaut de minéralisation se manifeste par l’apparition des taches décrites ci-dessus, et, dans les cas les plus graves, par une rugosité ou porosité de la couronne dentaire. L’intensité de la décoloration de l’émail fluctue en fonction de l’âge et du degré de surcharge en fluor.

La fluorose est principalement due à un excès d’apport en fluor pendant l’enfance. À partir des années 1970, le fluor était couramment prescrit aux jeunes enfants dans le but de prévenir l’apparition des caries. En venant se fixer sur l’émail des dents, le fluor a en effet la capacité de rendre l’émail plus résistant. Dans un objectif de carioprotection, le fluor était alors administré de façon locale via l’utilisation de dentifrices fluorés ou par voie orale via l’ingestion de gélules. L’ingestion de fluor doit cependant être strictement mesurée et contrôlée car, en cas de consommation au-delà des doses recommandées, il ne remplit plus son rôle protecteur, mais finit par attaquer l’émail de la dent.

Selon l’OMS, l’apport journalier en fluor doit être de 0,05 mg/kg, sans jamais dépasser 0,1 mg/kg/jour. Au-delà de cette dose, il y a un risque important de fluorose dentaire. À noter qu’un excès de fluor dans l’organisme peut aussi être à l’origine d’une hypothyroïdie ou de fluorose osseuse.

Différents facteurs peuvent être à l’origine d’un apport excessif en fluor :

Une surdose journalière de fluor administré par les parents aux enfants par méconnaissance ;

L’ingestion de dentifrice fluoré par les enfants lors du brossage des dents ;

La consommation d’une eau potable riche en fluor.

Le fluor est en effet également présent dans l’eau du robinet et se retrouve en quantités plus importantes dans certaines régions, notamment en raison d’une composition particulière des sols.

Pour contrôler ses apports en fluor et éviter les surdosages, il est important de connaître les différentes sources fluorées auxquelles nous sommes exposées. Dans cette optique, un bilan d’apports fluorés peut être réalisé par un pédiatre ou un chirurgien-dentiste.

Traitements de la fluorose

La fluorose est une maladie irréversible. Il n’est pas possible de reconstituer l’émail abîmé, mais il existe toutefois des traitements pour estomper les taches, lisser l’émail et améliorer l’aspect des dents.

L’injection de résine

Le traitement par injection de résine dans l’émail de la dent est adapté aux fluoroses légères à modérées, avec des lésions couvrant 25 à 50 % de la surface de la dent. Il s’agit d’une intervention peu invasive qui permettra parfois d’estomper une tache trop blanche .cela consiste à infiltrer de la résine dans les cavités présentes sous les taches de décoloration dues à la fluorose. Cette technique, également utilisée pour le traitement des premiers stades de caries, permet ici de masquer les taches blanches.

Le praticien dentiste commence par réaliser une légère abrasion de l’émail au niveau des taches blanches, à l’aide d’acide chlorhydrique. Il libère ainsi l’accès à la zone poreuse située sous la tache, formée par l’altération de l’émail. Cette zone poreuse va alors absorber la résine injectée par capillarité. La résine vient ainsi combler les cavités et sceller l’émail. L’intervention se termine par un léger polissage des dents traitées. La résine infiltrée ayant la même couleur que l’émail naturel, elle vient recouvrir et masquer la tache blanche, permettant à la dent de retrouver une parfaite uniformité de couleur. Les zones atteintes par la fluorose ne sont plus distinguables par rapport aux zones de surface intactes de la dent.

Selon le degré d’altération de l’émail, le chirurgien-dentiste optera pour une infiltration superficielle ou profonde. La première est suffisante pour les fluoroses très légères, se caractérisant par des taches de décoloration discrètes et dispersées sur maximum 25 % de la surface dentaire.

Quant à l’infiltration profonde, elle est nécessaire pour masquer les taches plus marquées. Elle implique une abrasion plus importante et une étape de comblement, après polissage, de la légère cavité par un composite afin d’obtenir une surface parfaitement lisse.

L’injection de résine comme traitement de la fluorose se réalise généralement en une séance et offre des résultats durables et très satisfaisants.

Les traitements possibles en cas de fluorose modérée ou sévère

Les patients atteints de fluorose grave, présentant des taches jaunes ou brunes très visibles, des stries et un émail très poreux, peuvent recouvrir à un traitement beaucoup plus invasif que l’injection de résine. Pour une fluorose modérée, le chirurgien-dentiste pourra procéder à un fraisage ou polissage profond de la dent abîmée, pour ensuite venir combler les cavités de l’émail à l’aide d’un composite artificiel à l’aspect similaire à l’émail naturel.

Dans les cas les plus sévères, la pose de facettes dentaires en céramique ou des couronnes en acier est généralement préconisée pour masquer les dents colorées et protéger l’émail abîmé.

Défaut de minéralisation des dents dû à un excès de fluor, la fluorose est une pathologie bénigne, mais qui peut favoriser la formation de caries et générer des complexes. Légère, modérée ou sévère, la fluorose est irréversible, mais l’aspect des dents peut être amélioré grâce à des méthodes de dentisterie esthétique. Il est important de rester vigilant sur les apports de fluor apportés aux enfants pendant toute la période de minéralisation des dents (de 6 mois à 12 ans) dans le but de leur éviter ce désagrément.

La fluorose est une affection de l’émail des dents, provoquée par un excès de fluor. Se manifestant par l’apparition de taches blanches ou jaunes et de zones poreuses à la surface de la dent, elle peut être légère, grave ou modérée.

La fluorose est une pathologie généralement bénigne dont l’enjeu est principalement esthétique. 

A lire également