herpes labial

Herpès labial : comment se débarrasser d’un bouton de fièvre ?

L’herpès labial est une affection buccale d’origine virale qui se manifeste par une éruption de petites vésicules autour de la bouche, que l’on appelle « boutons de fièvre ». Le plus souvent, un traitement local suffit à en venir à bout. Des précautions sont à prendre pour éviter l’aggravation des lésions et la transmission du virus.

Qu’est-ce que l’herpès labial ?

L’herpès labial est une affection courante et contagieuse, provoquée par un virus du groupe Herpès nommé Herpes simplex (HSV). Elle se traduit par la formation de petites vésicules en « bouquet », formant des cloques autour des lèvres et parfois à l’intérieur de la bouche. Ces vésicules que l’on appelle communément « boutons de fièvre » ou « feux sauvages » sont emplies de liquide et apparaissent le plus souvent sur une lèvre, à la frontière entre muqueuse et peau. Celles-ci peuvent se rompre puis former une croûte de couleur jaunâtre. La croûte tombe généralement d’elle-même après une semaine.

Le virus peut être contracté par un contact direct de peau à peau avec une personne porteuse, ou par l’intermédiaire d’un objet ayant eu contact avec les lésions d’une personne atteinte (une serviette de bain, un rouge à lèvres, un couvert ou un rasoir par exemple).

Les symptômes de l’herpès labial

La primo-infection par le virus HSV est généralement asymptomatique. La personne est porteuse du virus, mais ne manifeste aucun symptôme particulier. Une fois attrapé, le virus reste dans l’organisme à vie. Il est en dormance et peut s’activer de façon ponctuelle, ou ne jamais se déclarer. 

Lorsqu’il est déclaré, l’herpès labial peut provoquer divers symptômes tels que :

  • Une sensation de picotement, des rougeurs et un gonflement autour de la bouche ;
  • La formation de cloques autour de la bouche ;
  • Une stomatite (inflammation des muqueuses buccales avec présence de lésions) ;
  • Une gingivite (inflammation des gencives) ;
  • Des maux de gorge ;
  • Un gonflement des ganglions ;
  • Une halitose (mauvaise haleine) ;
  • Une hypersalivation ;
  • Un état grippal ;
  • Une déshydratation.

Ce sont en général les jeunes enfants qui manifestent le plus de symptômes lors d’une primo-infection par le virus, notamment la stomatite et la gingivite. Les lésions buccales peuvent alors durer jusqu’à 15 jours, causant des difficultés pour manger et boire. Les adultes sont quant à eux plus susceptibles de ressentir des maux de gorge et des états fiévreux.

Un épisode d’herpès labial dure en général une semaine. Les boutons de fièvres qui apparaissent de façon récurrente se situent généralement toujours au même endroit.

Si elle est bénigne pour la majorité des gens, une infection par le virus HSV peut être très grave et engager le pronostic vital pour les personnes dont les défenses immunitaires sont affaiblies. Il est essentiel dans ce cas d’être suivi pour éviter les complications.

Les causes de l’herpès labial

L’herpès labial est une pathologie virale causée par le virus HSV dont il existe deux types :

  • HSV 1 ;
  • HSV 2.

Dans la majorité des cas, c’est le HSV 1 qui est en cause. Le HSV 2 peut également, mais plus rarement, provoquer la maladie. Ces deux virus sont également à l’origine de l’herpès génital.

L’activation du virus et le déclenchement d’un épisode d’herpès labial peut arriver à tout moment sous l’influence de certains facteurs comme :

  • Le stress ;
  • La fatigue ;
  • Les menstruations ;
  • Une forte exposition des lèvres au soleil ;
  • Une blessure à la bouche ;
  • Une montée de fièvre.

Pour de nombreuses personnes, aucun de ces facteurs n’est en cause et le déclencheur reste indéterminé.

Il arrive que le virus HSV responsable de l’herpès labial contamine d’autres zones comme les yeux, les doigts ou les organes génitaux par contact direct avec une personne affectée.

Dans de rares cas, le virus peut être transmis de la mère à l’enfant pendant une grossesse. On parle alors d’herpès néonatal.

Comment guérir l’herpès labial ?

L’herpès labial peut être traité par un médecin généraliste. Pour le diagnostiquer, il procédera à une auscultation de la zone buccale et pourra prélever un échantillon des lésions pour analyse. Cette dernière permettra de confirmer ou non la présence du virus HSV.

L’herpès labial ne peut pas être véritablement guéri dans le sens où le virus responsable de la pathologie ne peut être éliminé de l’organisme. La prise en charge médicale consiste donc à traiter les symptômes apparents. Les boutons de fièvre sont le plus souvent traités de façon locale dans le but d’éviter la propagation. L’application d’une crème ou d’une lotion antivirale sur la zone atteinte permet d’accélérer la disparition des lésions et d’atténuer l’irritation. L’effet de ces produits est décuplé lorsque ceux-ci sont appliqués avant l’apparition du bouton de fièvre, dès les tout premiers symptômes (picotements et rougeurs). Bien sûr, la crème ou la lotion utilisée doit se limiter à un usage strictement individuel et ne pas être prêtée à une autre personne.

Pour atténuer la douleur ou l’inconfort provoqués par la formation des cloques, la prise d’analgésiques comme l’ibuprofène ou le paracétamol est efficace.

Dans le cas d’épisodes d’herpès récurrents, des comprimés antiviraux peuvent également être prescrits au patient.

Si des lésions sont présentes à l’intérieur de la bouche (stomatite et/ou gingivite), d’autres traitements locaux peuvent être prescrits par le médecin comme une crème anesthésiante ou un bain de bouche antiseptique.

Pour les personnes atteintes, des précautions s’imposent au quotidien pour éviter de propager l’infection à d’autres zones du corps et pour éviter de transmettre le virus à quelqu’un d’autre. Pendant un épisode d’herpès labial, il est ainsi impératif :

  • D’éviter au maximum de toucher les lésions ;
  • De se laver minutieusement les mains après chaque contact avec un bouton de fièvre ;
  • De ne pas embrasser ni d’avoir de relation sexuelle orale pendant un épisode d’herpès ;
  • De bien se laver les mains avant de mettre ses lentilles de contact ;
  • De ne pas partager d’objet ayant été en contact avec un bouton de fièvre ;
  • De se laver soigneusement les mains avant de mettre ses lentilles de contact.

En cas de boutons de fièvre, il est également important de boire beaucoup d’eau pour éviter la déshydratation, d’éviter les aliments acides, salés ou trop durs pouvant causer des douleurs buccales. Enduire régulièrement ses lèvres de baume ou de vaseline est aussi conseillé pour leur éviter de se coller et de propager davantage les lésions.

L’herpès labial est donc une maladie d’origine virale qui atteint la zone buccale, en particulier les lèvres mais aussi l’intérieur de la bouche. Les lésions prennent la forme de cloques ou ampoules qui disparaissent d’elles-mêmes au bout d’environ une semaine. Très contagieuse par contact direct, cette affection implique de prendre des précautions pour éviter sa propagation. Des traitements locaux et médicamenteux (crèmes, analgésiques…) existent pour faire cesser un épisode d’herpès labial plus rapidement et le rendre moins inconfortable.