langue-blanche

Langue blanche : Tout ce que vous devez savoir

Rose et lisse en temps normal, la langue peut parfois se retrouver couverte d’un dépôt blanc plus ou moins épais, associé ou non à d’autres symptômes comme l’halitose ou la sensation de bouche pâteuse. On parle alors de langue blanche, de langue saburrale ou parfois plus familièrement de « langue chargée ». Elle peut être causée par différents facteurs.

Langue blanche : comment la reconnaître et quelles en sont les causes ?

La langue blanche est un symptôme généralement bénin et temporaire, mais qui peut parfois être le signe de pathologies sous-jacentes plus sérieuses.

Les signes visibles de la langue blanche

La langue saburrale se manifeste par l’apparition d’un enduit ou dépôt crémeux et de couleur blanchâtre qui tapisse sa surface. Ce dépôt peut recouvrir toute la langue ou se répartir sous forme de taches compactes, au milieu ou sur les pourtours. Il peut être fin ou épais, donnant à la langue un aspect rugueux ou « velu ».

La langue blanche n’est pas une maladie, mais un symptôme. Elle s’accompagne généralement d’autres signes comme :

Un mauvais goût dans la bouche (souvent un goût métallique) ;

  • Une bouche « pâteuse » ;
  • Une mauvaise haleine (halitose);
  • Des papilles épaissies.
  • Dans les cas les plus sérieux, la langue blanche peut aussi être associée à de la fièvre, à une inflammation et à une douleur ou une gêne lors de la déglutition.

L’enduit présent à la surface de la langue peut être retiré lorsque la langue est raclée ou grattée. Sans traitement, il réapparaît toutefois rapidement ensuite.

Langue blanche : les causes

La langue blanche, ou langue saburrale, est généralement un signe de prolifération bactérienne ou fongique à l’intérieur de la cavité buccale, ainsi qu’à une accumulation de débris cellulaires. Les bactéries ou champignons en excès viennent alors se coincer entre les papilles de la langue, formant une couche épaisse à la surface de celle-ci. Ce qui explique notamment la mauvaise haleine et le mauvais goût ressenti dans la bouche.

La langue blanche est une affection généralement sans gravité qui peut être causée par plusieurs facteurs.

Une mauvaise hygiène bucco-dentaire

Des brossages de dents et une utilisation de fil dentaire inexistants ou insuffisants peuvent être à l’origine de la langue blanche. Mal nettoyées, les dents se recouvrent de plaque dentaire (composée de débris alimentaires, d’acides, de sucres, de salive et de bactéries) qui peuvent ensuite se propager dans la cavité buccale. La bouche est alors propice à une invasion de bactéries et de débris cellulaires.

Tabagisme et alcool

La consommation régulière d’alcool et/ou de tabac a également un impact sur la santé bucco-dentaire et peut générer l’apparition d’une langue blanche. En réduisant la production de salive et en asséchant la bouche, l’alcool peut provoquer une déshydratation de la langue, et l’apparition d’un dépôt blanc à sa surface. Quant au tabac, il peut également provoquer une sécheresse buccale et entraîner une augmentation de la quantité de bactéries ou de champignons dans la bouche.

Muguet buccal ou candidose buccale

Le muguet ou la candidose buccale désigne une prolifération de levures Candida albicans (un champignon microscopique) à l’intérieur de la bouche, générant de petites taches blanches ou un dépôt blanc intégral sur la langue et/ou à l’intérieur des joues, ayant l’aspect et la texture du fromage frais. Cette affection fongique (ou mycose) peut être favorisée par la prise de certains antibiotiques et corticoïdes. Ces derniers peuvent en effet venir déséquilibrer le ratio bactéries/champignons naturels et bénéfiques de la bouche et en entraîner une prolifération. Une grossesse, le stress, des prothèses dentaires mal ajustées, certaines maladies ou troubles gastriques peuvent également en être à l’origine.

La langue « géographique »

Le phénomène de langue géographique peut également se manifester par l’apparition de taches blanches sur la langue. Il s’agit dans ce cas précis d’une desquamation irrégulière des tissus superficiels de la langue. Cette situation est bénigne, se régule d’elle-même et ne nécessite aucun traitement.

Cancer

De façon plus inquiétante, la présence de taches blanchâtres sur la langue peut également être un signe annonciateur de cancer, généralement lié au tabagisme. Dans ce cas on parle alors de leucoplasie plutôt que de langue blanche. À la différence de la candidose ou de la prolifération bactérienne, ces taches ne peuvent pas être retirées en les grattant, car il s’agit en réalité de lésions à la surface de la langue. Il est toutefois indispensable de consulter un médecin spécialisé pour obtenir un diagnostic précis et entamer au plus vite un traitement. Votre dentiste pourra réaliser un examen afin de déterminer la présence ou non de lésions de leucoplasie.

Autres maladies

La langue blanche peut aussi être le signe d’autres maladies graves comme :

  • Le diabète ;
  • L’hypertension ;
  • Une faible immunité ;
  • Une infection par le VIH ;
  • Une maladie cardiaque ou digestive.

Comment prévenir et traiter la langue blanche 

Le plus souvent, la langue blanche est un symptôme bénin et ponctuel qui disparaît facilement à l’aide d’un traitement adapté ou d’une prise en main sérieuse de son hygiène bucco-dentaire. Un brossage des dents d’une durée d’au moins 2 minutes après chaque repas et une utilisation régulière du fil dentaire devrait venir rapidement à bout de ce symptôme, s’il n’est relié à aucune maladie sous-jacente. Ces habitudes sont à maintenir dans le temps, car elles s’avèrent indispensables pour avoir une bouche saine et éviter les proliférations fongiques ou bactériennes. Utiliser un gratte-langue et procéder régulièrement à un détartrage au cabinet dentaire font également partie des choses à mettre en place pour éviter une récidive.

Pour faire disparaître la langue blanche, l’utilisation d’un dentifrice antibactérien et d’un bain de bouche antiseptique pourra vous être prescrite par le dentiste. Leur usage doit toutefois être limité dans le temps et suivre les recommandations strictes de votre dentiste.

Stopper les boissons alcoolisées et la consommation de cigarettes est également efficace pour venir à bout de la langue blanche. Ce sont là encore des habitudes utiles également pour prévenir son apparition.

En cas de muguet buccal ou candidose, un traitement antifongique par voie orale permet de stopper la prolifération de levures et de retrouver une langue saine et rosée en quelques semaines.

Dans les cas les plus préoccupants (cancer, diabète, VIH, faible système immunitaire…), la cause de la langue blanche doit bien évidemment être traitée en priorité. Des traitements locaux peuvent être utilisés en parallèle pour limiter l’intensité du symptôme.

Caractérisée par la présence d’un dépôt blanchâtre à la surface de la langue, la langue blanche est une affection buccale qui peut avoir plusieurs causes. Dans les cas les plus courants, elle est liée à une prolifération de bactéries ou de champignons provoquée par une mauvaise hygiène bucco-dentaire, la prise de médicaments, un changement hormonal ou des troubles gastriques. La langue blanche peut aussi être le signe d’une maladie grave comme le cancer, le sida, le diabète ou encore l’hypertension. Si vous constatez la présence de taches blanches plus ou moins étendues à la surface de votre langue ou d’une coloration inhabituelle de votre langue, prenez rendez-vous sans tarder avec votre dentiste pour obtenir un diagnostic et pouvoir mettre en œuvre les procédures adaptées.