tartre dent

Tartre sur les dents : comment s’en débarrasser ?

Le tartre est à l’origine de nombreuses pathologies dentaires. Composé de débris alimentaires durcis, il se dépose sur les dents et peut finir par les endommager. Comment se forme le tartre dentaire ? Quelles sont les bons gestes à connaître pour l’éviter ? Comment l’éliminer ? Faisons le point ensemble.

Comment se forme le tartre sur les dents ?

Pour comprendre d’où vient le tartre, il faut tout d’abord se pencher sur la formation de la plaque dentaire.

Qu’est-ce que le tartre ?

La plaque dentaire est constituée de débris alimentaires, de salive, de sucres, d’acides et de bactéries. Au gré de nos repas, elle se dépose sur les dents, entre les dents et à leur base, jusqu’à atteindre les gencives. Elle forme alors une fine couche blanchâtre à jaunâtre, à la texture collante. Il ne faut pas plus de 24 heures pour que la plaque dentaire se constitue. Ce phénomène naturel n’entraîne pas de complications dentaires si la plaque est nettoyée par des brossages réguliers. En revanche, lorsqu’elle n’est pas éliminée rapidement, la plaque dentaire s’épaissit et durcit sous l’action des bactéries, du phosphate, du calcium et du magnésium présents dans la salive. On parle alors de minéralisation ou de calcification de la plaque dentaire. Cette plaque dentaire minéralisée aboutit in fine à la formation du tartre, qui n’est rien d’autre qu’une agglomération de débris alimentaires et de bactéries cimentés entre eux et fixés sur les dents par une matrice calcique.

Le tartre se fixe majoritairement sur les zones proches des glandes salivaires telles que les incisives inférieures, la face interne des dents et la face externe des molaires supérieures. Sans une hygiène bucco-dentaire stricte, il s’étend jusqu’à envahir toutes les parties externes des dents et les espaces vides entre celles-ci.

Pourquoi le tartre s’accumule sur les dents ?

Une fois solidifiée, la plaque dentaire se transforme donc en tartre et ne peut plus être éliminée par la brosse à dents. Dur et épais au toucher, le tartre est solidement accroché aux dents et se renforce avec le temps. Il peut alors donner aux dents une coloration jaune ou brune sous l’effet des pigments alimentaires, du tabac, du thé ou du café.

On distingue 2 formes de tartre :

  • Le tartre supra-gingival (ou tartre salivaire) ;
  • Le tartre sous-gingival (ou tartre sérique).

Le premier est visible à la surface des dents et dans les interstices interdentaires. Il est composé de résidus salivaires, de bactéries et de cellules mortes provenant des muqueuses buccales. Le tartre supra-gingival est de couleur blanchâtre ou jaune clair et peut prendre une coloration brune chez les personnes qui fument ou qui consomment régulièrement du thé ou du café. Il présente une texture poreuse, malléable en surface et plus dense en profondeur. Un excès de tartre supra-gingival provoque souvent une halitose (mauvaise haleine).

Quant au tartre sérique (ou sous-gingival), on le retrouve sous la gencive et jusqu’à la racine dentaire. Il n’est donc pas visible avant que le dentiste ne soulève la gencive à l’aide d’une curette. De couleur brune à verdâtre, ce type de tartre est constitué de débris de sang calcifiés, survenus suite aux saignements des tissus gingivaux. Il s’agit d’un tartre très dense et solidement fixé au tissu dentaire. Difficile à extirper et colonisé par des bactéries très agressives , il peut causer d’importants dommages aux gencives et aux parties internes de la dent.

La formation du tartre concerne tout le monde à un certain degré, adultes comme enfants. Elle est toutefois favorisée par une alimentation trop sucrée, trop grasse et/ou trop acide. La quantité de sécrétion salivaire et la position des dents ont également une influence sur la rapidité de formation du tartre. Une bonne hygiène bucco-dentaire ne suffit pas toujours à prévenir son apparition puisque certaines parties des dents restent toujours inaccessibles à la brosse, ne permettant pas à la plaque dentaire d’être complètement éliminée.

Les personnes âgées, les personnes atteintes de xérostomie (sécheresse buccale) sont notamment plus exposées au développement du tartre. Certains traitements comme les antidépresseurs ou la radiothérapie ont également tendance à favoriser son apparition.

Quels sont les conséquences du tartre sur les dents ?

Aux premiers stades, le tartre provoque des désagréments esthétiques dus à a coloration jaune ou brunâtre des dents. Il peut également entraîner une halitose chronique. Avec le temps, les complications s’intensifient. Véritable agglomérat bactérien, le tartre est un concentré de germes à l’origine de nombreuses pathologies dentaires comme :

  • Les caries ;
  • La gingivite (inflammation des gencives) ;
  • La parodontite (destruction des tissus de soutien des dents).

Sans traitement ni prévention, le tartre finit ainsi par attaquer l’émail des dents avant d’avancer en profondeur dans les tissus gingivaux. Il peut alors mener à de graves conséquences comme la mobilité dentaire, la récession gingivale, les abcès parodontaux, jusqu’à l’atteinte de l’os de la mâchoire.

Tarte dentaire : soins et prévention

Voyons maintenant comment prévenir la formation du tartre et comment le traiter.

Comment prévenir l’apparition du tartre sur les dents ?

Pour limiter la formation du tartre, deux grands points sont à prendre en compte :

Pour limiter la formation du tartre, il est en effet primordial d’adopter une alimentation saine en évitant au maximum les éléments favorisant la formation de plaque dentaire, à savoir le sucre, les aliments acides et les aliments gras.

Le brossage régulier des dents fait aussi partie des gestes essentiels à la prévention du tartre. Il est en ce sens conseillé de se brosser les dents pendant 2 à 3 minutes après chaque repas afin d’éliminer la plaque dentaire et d’empêcher sa minéralisation. L’utilisation régulière de fil dentaire mais aussi d’un hydropulseur est également efficace pour extirper les débris alimentaires et la plaque dentaire logés entre les dents et dans les zones inaccessibles à la brosse.

Malgré toutes ces précautions, il est très probable que vous soyez tout de même atteint par le tartre dentaire, dans une moindre mesure. Il existe heureusement des façons d’éliminer le tartre déjà présent.

Comment enlever le tartre sur les dents ?

Le détartrage en cabinet dentaire est la seule façon efficace d’éliminer le tartre sur les dents. Il s’agit d’un acte de santé bucco-dentaire indispensable, à l’action à la fois préventive et curative.

Le détartrage consiste à enlever les plaques de tartre fixées sur la face des dents, à leur base et dans les interstices dentaires à l’aide d’un instrument à ultra-son. Doté d’un embout en métal ou en céramique, cet outil est passé sur les dents et permet le détachement des plaques de tartre sous l’effet des vibrations à haute fréquence émises.

Cette intervention rapide et indolore permet :

  • D’empêcher la prolifération des bactéries dans la cavité buccale ;
  • De prévenir les caries et les maladies parodontales ;
  • De supprimer l’halitose ;
  • De préserver la teinte blanche naturelle des dents.

Il est généralement conseillé d’effectuer au moins un détartrage par an. Cette fréquence peut toutefois varier en fonction du degré d’accumulation de tartre sur les dents du patient et de sa santé bucco-dentaire générale. Cela permet d’éviter des traitements plus importants comme les curetages, les surfaçages ou même de la chirurgie. C’est pourquoi il est très important de consulter son dentiste au moins une fois par an.

Le tartre dentaire se forme donc par minéralisation de la plaque dentaire et est constitué de résidus alimentaires, de sucres, d’acides et de bactéries agglomérés et calcifiés. Abîmant l’émail et pouvant s’attaquer aux tissus gingivaux, l’apparition du tartre doit être prévenue et traitée grâce à des gestes et habitudes simples tels qu’une bonne alimentation, des brossages après chaque repas et un détartrage annuel. N’hésitez pas à en parler à votre dentiste lors de votre prochain rendez-vous.